Journal de campagne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journal de campagne.

Message par Valmir le Mer 27 Aoû - 19:13

Aventures et conquêtes dans les terres arides.
Printemps 2515.
Alors que les échos de la guerre qui secoua Kislev, l’Empire et la Norsca commencent seulement à diminuer, le reste du monde semble avoir été épargné par cette dernière grande vague d’incursion chaotique.
Une étrange tempête avait bien bousculé le climat de la voûte pendant quelques semaines  de l’hiver. L’armée de l’alliance de la hache sanglante avait assiégé le monastère de l’aire avant d’être vaincue par  les nains de Karak Izor,  des  montagnes du bord du monde et une armée de Mortenscholm.

Mais rien de plus notables pour les principautés frontalières ou les montagnes du bord du monde.
Cet état de fait pousse donc certaines factions à sortir de leur retranchement.
Quel meilleur théâtre d’opération que les terres arides ?

Car après tout, on nomme Terres Arides la région aride et rocailleuse qui s’étend des Montagnes du Bout du Monde aux monts du Dos du Dragon. Cette terre sauvage abrite certaines des tribus de peaux-vertes les plus vicieuses et violentes qui soient. L’environnement hostile et l’état de conflit permanent qui règnent dans cette région éliminent naturellement les plus faibles et les moins méritants. Dans les Terres Arides, seuls les plus forts survivent...

Les nains des montagnes lorgnent avec avidité sur ce qui est leur ancien empire. La crise du Mendri s’étant terminée par des excuses formelles, les possibilités d’effort de guerre nain dans la région sont désormais nombreuses pour les fils de Grugni, aussi est-il naturel qu’ils tentent de lancer une expédition sur ces terres attendant la conquête.

Plus pragmatiques, les lointains elfes d’Ulthuan ont mis en œuvre leurs talents magiques pour chercher un théâtre d’opération où agir en marge de l’incursion chaotique. Toutes les augures et prophéties semblent indiquer que le Sud du vieux mon sera sous peu touché à nouveau par les puissances de la ruine que l’on croit trop aisément vaincues.

Calculateurs et froids, les elfes de nagaroth ont leurs motifs tortueux pour débarquer dans le sud des terres arides. Amèneront-ils l’acier et la trahison ou chercheront-ils à se défaire de leurs mauvaises réputations en agissant contre les craintes de la plupart ?

Dans le monde de warhammer, il y a toujours le dernier invité, celui qui semblait improbable mais dont la présence rappelle la nature terriblement corrompue de la planète.  Quittant leurs refuges plus au nord, les forces du chaos se sont unifiées sous une bannière qui tentera de corrompre les âmes et les chairs.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Lun 1 Sep - 19:37

Les armées avaient pris le chemin de la guerre.
Toutes les puissances débutaient leurs approches diplomatiques et leurs envois d'éclaireurs.
Certains seigneurs plus impétueux préparaient déjà leurs plans d'invasions.

Pendant ce temps, à Karak-A-Karak, le haut Roi Thorgrim le rancunier recevait une délégation victorieuse de sa longue quête qui avait permis d'empêcher le Mendri (terme technique nain signifiant guerre de sécession ou succession). Le haut prêtre Craneg ramenait au centre de l'Empire Nain, deux reliques prestigieuses : la hache et la couronne de Hargrim. De par ces actions, les montagnes de la voûte renouvelaient leur allégeance envers Karak Ankor et les prétentions d'indépendances de Karak Izor devenaient nulles et non avenues.
Fier de ces sujets, le Haut Roi proclama l'amnistie générale de ceux qui auraient pu vouloir une scission. Ce regain d'activité ne pouvait signifier pour lui que le renouveau de la race naine dans son ensemble. Scrutant vers les terres du Sud, le chef historique des Nains attend désormais quelques signes forts pour mettre en branle des plans longuement mûris.

Par de là le Golfe Noir, un étrange castel flottant aurait été aperçu semant la mort et dévastation parmi les navires marchands, pêcheurs ou pirates. Il se murmurerait qu'un sartosien piloterait cette monstruosité et que sa soif d'or n'égalerait que son penchant pour les carnages.

Les ambassadeurs de Rémas voulant renégocier la paix en toute la Tilée étaient eux éconduits avec grossièreté par le conseil de Luccini puis de Mirgaliano.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Mar 9 Sep - 21:09

Les commandeurs continuaient le positionnement patient de leurs forces.
Chacun tentant de prendre les meilleurs positions ou renseignements pour savoir où et quand frapper.
Dans ce jeu, certains semblaient bien plus doués que d'autres. Mais les apparences restaient trompeuses!

Dans le golfe noir, une bataille navale à l'issue incertaine allait opposer deux armadas venues pourtant de loin.
Nains, pirates de Sortosa ou encore skavens au pied marin joueront peut-être plus qu'un rôle d'arbitre dans ce conflit.

En Tilée, un diplomate inconnu a été reçu à la cour, proposant de changer la face du pays. Si ses mots ont touché les coeurs, peu savent encore si ces paroles seront suivies d'actes. De cette entrevue, rien n'a filtré.

L'antique route des Nains est dans son tronçon reliant Barak Varr au col du chien fou (cases 60 et 61) agonise pour l'instant entre pillages et horreurs. Des guerriers du nord adorant le prince du plaisir testent toutes sortes de tortures exotiques sur les pauvres ères vivant dans ces lieux. Paradoxalement, tout commerçant est lui libre de continuer son chemin. Il est dit que les plus intrépides sont même conviés aux bacchanales .
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Lun 15 Sep - 23:04

4 backertag de Sigmarzeit
Le temps de l'action!!!

Tous s'étaient désormais suffisamment jaugés.

Sur les mers une dizaine de navire a été envoyé par le fond.
Les druchiis, elfes esclavagistes venus des terres gelées du nouveau monde semblent orchestrer tout cela.
Les frères ennemis d'Ulthuan croisent aussi aux alentours du golfe noir.
Par deux fois, les batteries et flottes de Luccini avaient chassé des côtes les deux armadas elfiques. Mais cela suffirait-il à pacifier les mers?

Dans le sud, le royaume gobelin indépendant s'apprête à affronter son destin. Des elfes, décidément bien belliqueux, encerclent ce qui semblait être l'embryon de leur premier village sédentarisé. Mais les petits peaux vertes n'ont pas dit leur dernier mot et malgré leur peur, ils feraient face pour leur indépendance.

Dans le centre des principautés, un ost elfique encore s'approche de Mortenscholm sans avoir annoncer ses intentions. Tout porte à croire que les rudes nordiques présents en ville pourraient faire éclater un combat à la moindre occasion.

Plus à l'est, un convoi nain en route vers Karak-aux-8-pics tombe dans une embuscade pour voir arriver in extremis des renforts venus des montagnes, parviendront-ils à sauver leurs frères?

Enfin, dans le coeur des principautés frontalières les forces du prince du plaisir semblaient réfréner leur soif d'orgies et de carnage pour satisfaire un caprice de leur chef.

Loin dans sa forteresse Thorgrim le rancunier nourrissait des objectifs d'envergures mais attendait encore. Plusieurs grandes citadelles avaient déjà reçu ses courriers augurant d'un nouvel âge d'or et le projet du Haut Roi semblait en ces heures difficiles.

Mirgaliano continuait de négocier avec des envoyés lointain, en retirerait-elle vraiment quelque chose?
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Lun 22 Sep - 20:26

6 Konistag de Sigmarzeit

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les peuples "civilisés" savent coordonner leurs efforts pour tous combattre dans un laps de temps relativement court. Trois affrontements majeurs eurent donc lieu en moins de 72 heures et pour les terres arides et les principautés frontalières, les conséquences s'en feraient peut-être sentir dans encore des décades.

Dans le Sud, le royaume indépendant et auto-proclamé des gobelins affrontait son destin.
Supérieur en nombre mais la peur au ventre, les chétifs peaux vertes firent face avec vaillance face aux stratagèmes retors d'une force elfique d'au delà des mers.
Pendant les premiers temps, la force gobeline semblait invincible, défaisant unités après unités et traçant un sillage sanglant! Mais petit à petit, la nasse se referma sur les imprudents petits verts qui avaient eu l'impudence de s'avancer sans voir la taille du piège dans lequel ils étaient tombés.

Une seule bande survécu à l'affrontement, trop hébétée et abasourdie pour encore rejoindre les combats.
Le royaume gobelin n'était plus! Son Roi et son second gisaient parmi les victimes tandis que les chaînes étaient passées aux cous des malheureux prisonniers gobelins.... ceux là auraient de la chance car pour d'autres, le sacrifice à Khaine ne serait que douleur et torture.
Les elfes avaient payé cher leur succès mais la bénédiction à la fois du Roi Sorcier pour les importantes prises et du culte de Khaine pour le sang versé en abondance devrait rapidement faire oublier les pertes; une épreuve de sélection naturelle tout au plus.

Sur la vieille route des Nains, une embuscade mit les fils de Grugni face à leurs antiques et honnis ennemis.
Un convoi d'engingneurs en difficulté se retrouva presque à la merci des pillards gobelins de la nuit descendus des montagnes alléchés par une perspective de carnage à assouvir.
Le choc fut rude alors que les peaux vertes se faisaient promptement trancher en deux par l'élite du throng nain, ceci permettant à l'intégralité du convoi d'en réchapper indemne. Cependant, une troupe complète de guerriers fut submergée par les étranges créatures nommées squigs des cavernes.
Karak-aux-huits pics et Zhufbar récompenserait sans doute fortement le chef de cette armée arrivé de manière si providentielle à la rescousse de ses frères de sang!!!

Enfin au Nord, devant Mortensholm, l'impensable se produisit.
Un ost de lumière venu d'Ulthuan marchait déterminé dans les principautés. Les humbles fuyaient ou se terraient face à cette armée en manoeuvre tant habitué aux déprédations gobelines et skavens. Les plus forts préparaient leurs armes et attendaient le moment pour frapper.
C'est devant Mortensholm qu'une alliance des princes des frontières se fit unanime pour arrêter la progression elfique et protéger une des plus grandes cités de la région.
De leur côté, les envoyés du Roi Phénix avaient posé leurs conditions. Ils voulaient de l'aide, des conseils et offraient une alliance en échange de tout cela. Mais froid et hautain, ils promettaient leur courroux si on osait leur opposer un refus.
Confiant en ses hommes, forts de l'appui des Nains de Karak Izor et dopés par leurs récents succès militaires face à l'alliance de la hache sanglante, le conseil de Mortensholm répondit à l'offre des hauts elfes en ces termes:


Dame Aenar,
Nous lisons vos lignes mais ne les comprenons qu’à demi-mot !
Pourquoi avoir amené une armée avec vous si c’est simplement pour avoir un conseil ?
Pourquoi encore avoir une telle force si c’est simplement pour chercher des artéfacts ?
Ensuite, si vous cherchez ses objets, vous appartiennent-ils donc seulement ? S’ils sont ici, c’est qu’il y a une raison et vous ne la donnez pas non plus.
Nous ne sommes pas sauvages comme les orques aussi nous vous offrons une chance de vous sortir du guêpier dans lequel vous vous êtes mises…
Payez votre passage à travers nos terres d’une somme décente en bon or et nous vous laisserons poursuivre votre chemin pour cette fois. Mais si d’aventures, vous reveniez sur notre territoire sans avoir prévenu et sans avoir énoncés vos intentions, nous serions alors plus prompts à vous combattre.
Choisissez-vous-même le montant qu’il nous revient de droit. Une somme insultante signifiera la guerre.
Pour le conseil de Mortensholm
Jarl Gardickson


Fidèles à leurs réputations, les elfes attendirent l'attaque se préparant dans leurs mailles étincelantes et leurs armures rivetées d'argent vertueux. Les rangs serrés des gardes maritimes laissaient passer arcs et lances.
Deux machines volantes escortaient l'ost, protégeant ses flancs et donnant une mobilité accrue aux serviteurs d'Assuryan.
L'armée libre de Mortensholm était bien plus bigarrée et aussi nettement moins disciplinée.
Nobles à cheval dans leurs meilleures armures, duellistes aux pistolets, cantiniers halfelings, mercenaires ogres, élus du clan Morten, artilleurs nains et encore gardes de la cité se positionnèrent pour chasser les envahisseurs qui avaient refusé de payer leur passage.
Quand le soleil se leva, l'assaut général fut déclenché. Les élus du clan Morten trop avides de pillage face au riche équipement des elfes, tandis que les ogres ne pensaient plus qu'à se remplir la panse.
Les attaquants encaissèrent quelques volées de flèches, perdant beaucoup des leurs mais la distance était trop courte pour que les elfes puissent jouer sur leur puissance de feu importante. L'armée humaine arriva au contact et en quelques sanglants corps à corps anéantit ses adversaires en une suite rapide de combats sanglants.
On ne retrouva pas la dame et un cavalier solitaire prit la fuite quittant les lieux du carnage.

Sur les mers, le face à face haut-elfe elfe noir se solda par une courte victoire des seconds qui coulèrent quelques navires sans parvenir à venir à bout de leurs honnis cousins. Luccini restait maîtresse du détroit.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Lun 6 Oct - 22:55

25 wellentag de SigmarzeitL'apogée de la guerre.

Partout des armées étaient en marche.
Dans cette zone autrefois épargnée que sont les terres arides, des forces de quatre grandes nations se disputent influence et accords avec les indigènes moins puissants.
L'époque est aux intrigues et aux extorsions. Les plus forts imposent leur volonté, les plus cyniques offrent juste quelques instants de douleurs... d'autres encore proclament la gloire à la droite des Dieux!

La communauté gobeline indépendante n'étant plus, les petits peaux vertes fuient en masse, leurs rêves brisés auprès de leurs anciens maîtres orques. Cela conduit à de nombreuses bastonnades ainsi qu'à l'amélioration des menus de l'ensemble des villages mais surtout à un renforcement des communautés autrefois déforcées par la désertion des gobs.

Le haut roi Thorgrim le rancunier prend le temps de statuer sur ce que de nombreuses rumeurs lui annoncent comme un renouveau nain dans le Sud, si ses oreilles entendent pour lui ses yeux ont eu à lire bien d'autres choses. Préférant ne pas juger en hâte, le nain vénérable attend que les plus fougueux fassent encore leurs preuves.

Plus au Sud, Luccini continue de tenir le golfe à l'aide de ses installations côtières, plusieurs combats navals ayant eu lieu ces dernières semaines.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Mar 7 Oct - 13:42

4 Bezahltag de Sommerzeit
L'agonie de l'égo.

Les semaines passaient et se ressemblaient pour beaucoup dans des terres arides maintenant en guerre. Pas une journée ne se déroulait sans qu'il n'y ait escarmouches, coups bas ou manigances.

Au Nord, l'impensable pour beaucoup se déroula.
Protégée par une tribu d'Asraï à la longue tradition guerrière, l'ordre des druides avait mis des scellés sur une zone connue de tous comme les terres désolées, petite portion de terrain jouxtant la vallée du Yetzin connue pour abriter des monstruosités mutantes et déformées.
Un cercle de pierre drainait la magie maléfique présente et permettait aux alentours de ne pas subir une quelconque contamination au simple contact des abominations venues des terres désolées.
Un des doyens du puissant ordre des druides d'Albion soumettant par ses sortilèges et sa volonté des créatures des environs s'assurait également que nul ne pourrait violer le site.

Malgré toutes ces défenses d'une grande puissance, un mal puissant et étranger avait balayé les elfes et tués les gardiens, en fuite, le thaumaturge partait en exil pour trouver de l'aide auprès de qui désirerait l'écouter.

Un scellé avait été détruit entre le monde matériel et les plans de la corruption et des ténèbres.

Un nouvel élu du Chaos commençait par là sans doute une quête qui ne s'arrêterait que par son trépas ou son élévation au rang de favori des Dieux Sombres.


Plus au Sud, le retranchement des plages d'Ascerpolli, batterie côtière australe de Luccini ne donnait plus de signes de vie. Déjà des navires de toutes nations avaient pu passer à proximité d'un endroit qui était encore chasse gardée, il y a quelques jours.
La conquête du bras de mer devenait pour tous possibles à présent.
Nul doute que les différents aventuriers aux pieds marins se lanceront bientôt dans cette aventure aux retombées économiques et militaires importantes.
La garnison n'ayant laissé aucuns survivants, l'ombre du mystère pesait en plus sur les commanditaires de cet acte de guerre.
Luccini saurait réagir et faire payer chèrement celui qui avait osé agir ainsi en sa défaveur.

A Ekkrund, les "purges gobelines" avaient cessé. Cela augurait-il le meilleur ou une nouvelle époque de carnages sous les coups des goblinoïdes.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Sam 11 Oct - 19:01

7 Festag de Sommerzeit

En marche pour plus d'action encore.

Les Nains étaient en route, l'objectif de leur long voyage était à quelques pas désormais.

Ekkrund, citadelle de la Corne Sanglante occupée depuis maintenant des siècles par les peaux vertes se dressait mystérieuse face à l'expédition avide de reconquête.

Le maître des lieux, un orque noir taciturne avait attendu pour dévoiler ses forces et son plan.
C'était sur la plaine devant la forteresse que se déroulerait l'affrontement.
Sur les promontoires rocheux, il fit installer ses machines de siège, bombardant déjà les forces ennemies durant leur approche.

Des hordes de gobelins de la nuit et des squigs féroces sortirent des tunnels pour faire face à la menace nouvellement arrivée.
Les cavernes se vidaient et s'était autant une démonstration de force qu'un combat qui allait avoir lieu pour les deux belligérants.

Les Nains n'avaient-ils pas été trop audacieux et n'auraient dû plutôt attendre un peu avant de se lancer dans pareille entreprise. Mais, il était trop tard pour faire demi tour et arrivant sur la flanc gauche de la plaine des tueurs enragés firent leur apparition comme pour se retrouver à un rendez-vous planifier de longue date.

Les orques rugissaient de plaisir en sachant qu'ils auraient ici un combat d'une rare intensité.
La tête du seigneur de guerre gobelin rebelle ornait la grande bannière orque rappelant la position dominante des plus grands et des plus forts!
Les petits peaux vertes rechignaient sans doute mais face à leurs ennemis héréditaires, ils feraient de leur mieux pour se distinguer.
Leur chef de guerre vint se placer au centre de la ligne et dégaina une lame auréolée d'une lumière intense qui illumina  tout le champs de bataille.

Les cors sonnèrent, les tambours battaient la marche. La confrontation était imminente.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Mer 15 Oct - 9:17

7 Festag de Sommerzeit

Sang sur la plaine.

Le crépuscule tombait sur le champs de bataille, les abords d'Ekkrund allaient retrouver un semblant de quiétude.
Le jour entier, deux camps s'étaient affrontés avec fracas et opiniâtreté mais y avait-il vraiment un vainqueur à cet affrontement?

Les Nains avaient perdu plus des trois quarts des leurs, beaucoup blessés et contusionnés gravement attendaient des soins qu'une armée en campagne peinerait à leur offrir.
Leurs infernales machines volantes s'étaient écrasées toutes les deux.
Les tueurs venus en renfort d'une destination lointaine avaient connu leur destin rachetant leurs fautes en tenant le flanc droit de la ligne de bataille face à un ennemi numériquement supérieur. Leur chef, capturé par les grobbi avait été emmené dans les entrailles de la terre.
La Montagne commandant de l'armée naine avait même été lourdement frappé et était tombé durant l'affrontement. Les bons soins de son intendance lui permettraient de combattre à nouveau mais dans combien de temps?
Les vétérans de l'expédition avaient été décimé et seul un martelier rappelait l'honneur des précédentes victoires dans ce throng vidé de quantité de ces membres.


Pour les gobelinoïdes, le tableau n'était guère plus réjouissant.
Les machines de siège avaient été démantibulée par les coups rageurs des Nains.
Les éclaireurs s'étaient lancés trop vite dans la bataille suivant leur soif de sang et leur impétuosité et étaient donc tombés prématurément...
Les gobelins de la nuit avaient été lâches et faibles n'arrivant pas à tenir face aux rangs disciplinés et aux haches meurtrières de leurs vis à vis.
Les orques noirs avaient peu goûté aux combats tenus trop loin en réserve pour apporter le soutien de leurs bras musclés et kikoup en nombre.
De la bande importante d'orques de la Corne sanglante pas un n'avait réchappé, abattus par la fureur et la soif de vengeance naine.
Le seigneur orque lui-même avait senti son courage vacillé et avait pris la fuite face à la rage ancestrale de ses ennemis. Mais il n'était pas tombé et ruminait déjà pour son retour.
Les squigs avaient été balayé et libéré dans tout le champs de bataille semant chaos et destruction.

Les abords d'Ekkrund étaient au main des Nains, restait désormais pour eux à choisir ce qu'ils feraient de cette zone. La forteresse restait un refuge notable pour nombre de nuisibles particulièrement détestés et c'était là que s'étaient repliés les restes de la horde verdâtre vaincue durant la journée.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Mer 22 Oct - 21:13

13 Angestag de Sommerzeit
Proclamation générale des princes de Luccini :
Qu’il soit fait savoir en ce monde que d’aucuns ont choisi de rompre la paix envers notre bonne cité.
Qu’il soit donner à entendre que ces personnes ont osé s’en prendre aux possessions maritimes et terrestres de notre auguste ville et ses protectorats.
Qu’il soit porter à l’attention de tous que ces affligeants bandits sont de race elfique et osent de plus proférer menace et utlimatum.

En vertu de ces attestations et du droit en vigueur sous les auspices bénies de Véréna, sera condamné en substitut de son seigneur, pour défaut de présence et en qualité de remplaçant pour attente, le messager porteur des macabres et abjectes déclarations.

La condamnation comprendra un supplice de la roue suivi d’un empalement et d’une décapitation.

La cité s’annonce également comme étant en état de légitime défense face aux futures agressions elfiques et saisira dès à présent toutes occasions pour rembourser les forfaitures déjà commises (ou imputables) aux scélérats susnommés !!!

Fabrizio D’Altherinco pour le conseil de la cité .
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Lun 3 Nov - 19:27

Un peu de calme.

Les armées en campagne continuaient d'avancer vers leurs objectifs respectifs.
Pour certains seigneurs cela passait par un arrêt des hostilités et un temps à mettre à la réflexion et à la création de plans de grande envergure.
Cela faisait maintenant plus d'une saison que des forces provenant de l'ensemble du monde connu sillonnaient les terres arides amenant guerre, combat, peur et parfois message à portée civilisatrice.

Les yeux des grands du vieux monde commençaient à se tourner vers un territoire souvent en bordure de leur zone d'influence habituelle.
Une force attirerait-elle les foudres de ceux-ci ou au contraire serait-ce là l'occasion unique de recevoir renfort et récompenses.

Le temps de l'accalmie ne durerait pourtant pas éternellement et déjà les gambits ambitieux de certains se joueraient dans les prochaines semaines.
Et pendant ce temps d'autres attendraient encore leurs heures!!!
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Sam 8 Nov - 10:23

Elle se répand, craignez la!!!!


A nouveau, les seigneurs de la guerre parcouraient les pistes, routes et chemins des terres arides.
L'accalmie n'aura pas duré très longtemps.
Les armes forgées allaient bientôt être replongées dans le sang d'ennemis honnis ou peut-être d'innocents qui auraient eu le mauvais goût d'être au mauvais endroit à un instant peu indiqué.

A Ekkrund, le siège débutait.
De toutes les terres arides, de Karak Ankor et même de l'Empire des hommes arrivaient des volontaires en groupe plus ou moins important. La reconquête d'un héritage ancestral ne se ferait pas en un jour mais la détermination légendaire des Nains allait une fois de plus rencontrer un défi de taille.

Dans le golfe noir, la guerre navale prenait une autre tournure.
De nouveaux intervenants s'apprêtaient à appareiller tandis que le bras de mer privé de ses défenses était libre de passage pour tous les aventuriers, pirates ou marchands assez téméraires pour franchir ce delta en guerre.

Plus au Nord, une source inconnue commençait à corrompre la terre.
Sur une partie de l'antique route des Nains et sur une portion importante de campagne proche de Mortensholm, des phénomènes étranges et inexpliqués rendaient vie et rage aux végétaux. Les animaux mutaient de manière étrange et abominable. L'eau changeait de couleur ou coulait dans un sens aléatoire. La roche elle-même pouvait prendre vie!!! Etait-ce là la volonté du Chaos ou les obscures manipulations d'un seigneur de ces terres?

Certains continuaient leurs quêtes toujours à la recherche d'indice ou de pistes. D'autres jaugeaient la distance encore à parcourir en chantant, sachant que sous les yeux de leurs ancêtres, nulle action ne serait mieux évaluée ou soutenue.

D'autres coups allaient être bientôt portés.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Lun 10 Nov - 9:54

Salle du trône du prince de Mortensholm.

L'envoyé du conseil des druides avait maintenant attendu un long moment pour être reçu par les autorités de la ville. Le fait que lui et son ordre se soient mis sur la protection d'une tribu elfe des bois y était à coups sûrs pour quelque chose. Le choix avait pourtant été le bon pendant des siècles mais durant les dernières semaines, c'était l'appui des troupes de la ville qu'il aurait fallu en plus pour soutenir l'assaut.

Doyen des oracles et pourtant encore dans une force physique impressionnante Hangus Staëgor sentait que les énergies telluriques qui avaient assuré sa jouvence finiraient par manquer... sans le sanctuaire pour maintenir ses apports en mana, aucuns des nombreux enchantements de son ordre ne pourrait perdurer bien longtemps. Alors pour lui viendrait d'un coup les années volées et la décrépitude.
Secouant la tête et se forçant a oublié son futur proche, l'homme se concentra sur sa mission sacrée et ce qui semblerait à beaucoup comme un sentiment proche de la vengeance.

Un héraut annonça l'homme qui enfin fut autorisé à pénétrer dans la salle du trône.
Tout le gratin: noblesse, bourgeoisie, clergé et clans guerriers avait su placer un porte parole au sein de cette assemblée.
L'allure dénudée et virile du druide continuait à faire surgir nombre de commentaires, la puissance qui se dégageait de lui restait perceptible même pour les consciences les plus fermées au maniement de l'éther et des vents de magie.

Sentant les murmures et le tumulte s'accroître dans la pièce, le prince des frontières se leva de son trône et d'un geste fit taire l'assemblée.
D'un voix calculée et habile, il s'adresse à tous mais visait particulièrement le nouvel arrivant.

"Doyen des druides, nous sommes autant honorés que surpris par votre visite en notre demeure.
Sachez que la tragédie qui a frappé votre ordre et ses protecteurs continue à nous peiner grandement.
Soyez assurer que l'asile que nous vous assurerons en nos murs n'aura point de limite dans la durée comme nous l'avons toujours stipulé vis à vis de vous-même et de chacun de vos prédécesseurs.
"

Voilà, c'était dit, le prince renouvelait l'accord ancestral mais semblait vouloir aussi s'y soustraire pour une partie importante... il allait falloir lui rappeler. Des membres de certains clergés avaient même eu le mauvais goût d'afficher leur désapprobation face à ces simples paroles, son ordre avait-il tant perdu en influence sur les trois derniers siècles?

Merci, Prince.
Je suis revenu vers vous car ce que moi et les miens protégeaient est maintenant sous les griffes des puissances obscures. Des terres balafrées, des monstres viennent sans cesse et cela depuis maintenant des siècles. Les récents événements nous avaient permis par chance et grâce au concourt d'un groupe d'aventurier de récupérer un de nos sites supplémentaires...
L'équilibre allait retrouver son chemin, nous étions tous à travailler sur un moyen de recouper les énergies néfastes et soigner la terre.
Tout ceci n'est plus possible, pire, le processus s'inverse.
Les regards étaient effarés et parfois incrédules, ne sortaient-ils donc jamais de leur cité étriquée? Profitant tout de même de l'attention qu'il focalisait, le doyen poursuivit formulant sa plus importante requête.
Il nous faut maintenant avec votre armée et le soutien de tous, partir pour délivrer notre antique site.
Une fois celui-ci libéré, mon ordre tentera de le sacraliser à nouveau pour peu que nous n'ayons pas eu à faire face à un chamane puissant, cela semble très réalisable.
Vous par contre devrez poursuivre et défaire cette armée chaotique, elle est une menace pour tous et les Nains ne semblent pas une seule seconde prêt à intervenir même si ils sont sur leurs frontières!!!


Dégainant une hache qu'il portait à la ceinture, un homme à la stature colossale annonça:
Le clan Morten est prêt à nouveau à marcher vers la gloire, nous avons défait les pillards elfes, nous vaincrons les monstruosités des terres balafrées!!!
Le prince foudroya du regard, celui qui avait ainsi osé prendre la parole et bafouer son autorité. Quelques nantis et bourgeois faisaient également la grimace troublé par cette idée.


Le seigneur de la cité s'osa, en élevant fortement la voix, à poursuivre pour ne pas perdre le contrôle de la situation.
Doyen de l'ordre des druides, chef du clan Morten, bourgeois, clergé de la cité libre de Mortensholm! Moi, votre prince élu et choisi de vous, ait une vision plus pragmatique de l'affaire!

J'ai ici reçu une missive des princes de Luccini. J'en ai une autre de la part de Haut Roi de Barak Varr et une dernière de la communauté naine de Mortensholm.
Nous faisons face à une invasion elfique sans précédent!!!
Partout leurs flottes, leurs armées d'invasion marchent sur nos terres. Nous avons arrêté les menaces d'esclavage et de pillage de nos trésors dans les plaines proche de nos murs. Peu dans les principautés ont pour l'instant eu cette chance.
Les forces que nous avons écrasé se sont relevées comme par sorcellerie quelques semaines plus tard à peine, retrouvant une nouvelle vigueur et marchant à nouveau très prêt de notre domaine.
Ceux qui ne peuvent fuir son contraint de collaborer avec eux et de leur verser une dîme! Plusieurs nobles sont d'ailleurs ici chassés de chez eux et le coeur gonflé par la vengeance envers ceux qui les spolient de leur héritage.
Pensez aussi à la saison en laquelle nous sommes, les travaux des champs sont nécessaire! La roue du temps ne s'arrêtera pas, il nous faut préparer les récoltes plutôt que marcher vers la guerre.
Nous défendre oui! Menez une grande contre attaque loin de nos terres semble folle et non pertinente.

Contre les Elfes, Luccini sera avec nous, Barak Varr les laissera passer mais sera prête à nous fournir assistance ainsi que Karak Izor.
Le fléau qui est sur nous est bien celui de l'elfe pillard et conquérant.
Si vos propres elfes ont été trop faibles pour vous protéger, désormais vous venez face à nous pour quémander alors que quand la guerre était à nos portes vous n'avez même pas envoyé le moindre soutien ou conseil.

Chef du clan Morten, de par mon autorité, je vous interdis ainsi qu'à toute l'assemblée réunie ici et sur laquelle j'ai du pouvoir de rejoindre cette sotte croisade contre les monstres des terres balafrées. Quand l'hiver arrivera Ulric nous guidera vers nos ennemis comme toujours nous avons procédé. D'ici là, restons vigilant, défendons nous  et prévoyons les festins de nos halls pour la saison froide quand nous aurons terrassé nos ennemis les uns après les autres.

Les membres du clergé souriaient. Les notables semblaient soulager tandis que quelques mines se sentaient coupables et chagrinées par un serment ancestral si peu suivi dans les heures actuelles.

Le doyen des druide regarda le prince. Il ne le sentait pas lâche mais juste trop préoccupé par le pouvoir et par sa charge. Il ressentait aussi dans la salle comme il avait eu le temps de plutôt se concentrer sur autre chose que des paroles le peinant profondément les relents légers de quelques âmes corrompues par les sombres puissances.
Bien! Prenez garde prince!!! Le vers du chaos rampe déjà parlant à vos oreilles. Vous avez le loisir de continuer à écouter.
Soyez mesquin jusqu'au bout, je n'ai que faire de votre hospitalité. Je trouverai d'autres alliés contre ceux qui menacent durablement notre monde. Je pars, Adieu!!
Sur ces mots, le doyen quitta la salle qui explosa dans un concert tumultueux de débats, suppliques voir cris de victoire.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Mar 18 Nov - 16:30

Batailles dans les ténèbres, la fin du siège, la poursuite de la gloire.


A Ekkrund, tout se poursuivait, les Nains continuaient à positionner leur blocus autour de leur ancienne forteresse. Une arrivée importante de guerriers s'étant déplacé depuis les montagnes et même le lointain Empire était à prévoir pour les semaines futures.
Tout cela allait augurer la fin d'une attente longue et pénible. Les rares sorties faites par les peaux vertes laissait attendre une résistance opiniâtre dans les sous-sols.

D'ailleurs des entrailles de la terre étaient montés des bruits de combat, ne misant que sur son courage et une solide garde rapprochée, le chef de l'expédition naine avait décidé de mener une avant garde dans les tunnels infestés de vermines verdâtres. On avait laissé sous-entendre qu'un chef nain était prisonnier et qu'il faudrait de la vaillance et de l'ingéniosité pour pouvoir le libérer.
Depuis plus de nouvelles de La Montagne, avait-il trépassé dans son expédition ou gardait-il le suspens sur les richesses accumulées.
Ekkrund était loin et les Nains étaient d'un naturel taiseux, il faudrait attendre encore un peu pour en savoir plus.

Au Nord Est, un ost de tueurs avait quitté son Karak. Guidé par des plans relativement précis et une description adéquate du terrain accidenté qu'ils allaient traverser, ceux-ci se dirigaient entre les territoires de leurs mortels ennemis skavens et gobelins vers un objectif quirachèterait sans doute une partie des tords qu'ils avaient osé faire à leur peuple.

Mais d'autres attendaient la Gloire également, pour eux-même, pour leurs Dieux ou encore pour restaurer l'ordre naturel. Le temps dirait s'ils auraient la gloire ou la mort après une tentative vaine de vouloir dépasser leur orgueil!
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Mer 3 Déc - 10:37

Carnage à l'embouchure du fleuve sanglant.


Les forces en présence dans les terres arides avaient toutes ou presque trouvés des alliés.
Cela impliquait promesses, choix et aides à fournir.
C'était aussi une des nombreuses raisons pour continuer à poursuivre un but ou recevoir une assistance dans des domaines aussi variés que la magie, l'économie ou la puissance militaire.

C'était sur les conseils de leurs auxiliaires respectifs que deux des forces vives de la région s'étaient affrontées à quelques lieues de l'embouchure du fleuve sanglant.

Les guerriers du chaos du favori de Slaanesh avaient ainsi affronté l'ost lumineux de la Dame d'Ulthuan.

Les combats avaient été long et disputé.
Si les elfes avaient semblé dominer les premiers échanges grâce à leur suprématie importante en armes de traits, ils n'avaient pas été les seuls à faire pleuvoir la mort à distance. Des odieuses créatures mutantes de Tzeench avaient transformé en torches une splendide nef volante de Lothern.
Le chaos conscient qu'il devait apporter le fer à son ennemi se lança donc dans une course pour attraper son vis à vis et le réduire en bouillie sous ses crocs, sabots et armes.
C'était sans compter sur la vaillance et la maîtrise supérieure de l'art du combat dont faisait preuve les gardiens de la tour blanche. Guerriers aux lourds espadons qu'ils maniaient avec aise et dextérité; ils tranchèrent dans le vif les mutants qui eurent l'audace de venir les affronter.

Plus au centre, les pouvoirs magiques s'échangeaient et le doyen des druides puisait dans ses ressources pour se transformer en une puissante créature de combat. Cela ne suffit point car sa tentative fût ensuite réduite à néant par les sombres suppliques du chamane bestial.

Un côtre se lança vers sa bonne fortune contre les unités de guerriers du chaos mais des ruines maudites influèrent sur ses chances et lui infligèrent suffisamment de dommages pour qu'à peine une poignée de combattants ennemis puissent détruire l'attelage volant.

Les rangs serrés des guerriers finirent par se rencontrer. Beaucoup de courage fût déployé de part et d'autres. Les régiments refusant de plier sous le nombre, les charges de cavalerie ou sous les coups.
Des troupes complètes furent cependant balayées dans leur déroute.
Le commandeur des forces du chaos prit par deux fois le meilleur de ses adversaires en proclament la gloire des puissances de la ruine et attendant leur verdict. Ses maîtres ne firent cependant que peu de cas des faibles offrandes ainsi reçues.

Dans les derniers instants du conflit même l'envoyer de Slaanesh quitta même le champs de bataille.

Les deux adversaires étaient exténués. Les pertes très importantes de part et d'autre.

Les elfes décidèrent d'abandonner la zone , craignant les flammes impies et les lames des quelques combattants ennemis restant.
Trop de braves avaient succombé et la dame ne pouvait consolider ses positions si proche de ruines tant néfastes pour les siens.

Le chaos conservait son domaine, la soif de sang de nombre de ses séides étanchées par le leur...

Ces deux puissances ressortaient affaiblies sans pour autant avoir accompli leurs objectifs respectifs.
Les opportunistes sauraient-ils jouer de cet état de fait?
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Jeu 4 Déc - 10:43

Flammes et mort dans les montagnes.

Dans la forteresse de la vengeance était arrivé un pli.

Des dragons avaient étés aperçus dans les montagnes du bord du monde.
Ces antiques créatures durant des siècles avaient étés le fléau de la race des Nains.
Et avec les informations reçues dernièrement le temps des rancunes assouvies approchait!

Du fort des tueurs, une expédition se monta avec enthousiasme. Le danger des montagnes était une chose mais l'opportunité d'ainsi solder une vengeance valait le déplacement pour ceux qui avaient perdu nom, honneur et clan.

En quelques semaines, la troupe se glissa sur les traces des immenses prédateurs volants.

Bien entendu, la chaîne des montagnes du bord du monde est aussi malfamée que sa réputation le laisse entendre.
Deux autres forces guettaient les Nains durant leur progression et avaient bien décidé de provoquer carnage et complot.
Chacun avait son intérêt à ce que l'expédition échoue, chacun avait également plus d'une ambition vis à vis des trésors accumulés par les dragons durant leurs pillages.

Le combat eut lieu dans une passe rocheuse abrupte.
La magie runique naine leur permit d'atteindre le plus jeune des dragons pour l'abattre au plus vite.
Gobelins et skavens réussirent à réclamer les dépouilles des monstres.
Quand l'affrontement se termina, les bêtes étaient mortes tandis que presque la moitié des soldeurs de rancunes avaient aussi péri.

Point de victoire pour aucuns des protagonistes mais les Nains restaient sur la piste des trésors. Que trouveraient-ils dans les montagnes, après tout, celles-ci étaient les leurs il y a des siècles aussi auraient-ils un avantage dans leur recherche de la tanière tant convoitée.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Lun 8 Déc - 9:21

Douleur et conquête.

L'expédition naine était ressortie des entrailles de la terre.
La situation semblait bien plus instable que ce qui avait été envisagé à la base. Les gobelins préparaient une tentative de sortie en masse et leur maudit chef orque refusait de mourir sous les coups qu'il subissait. Point pourtant heureux, la lame enchantée qu'il portait avait pu être récupérée lors du raid dans les profondeurs.

Il faudrait attaquer, libérer la cité et espérer que le cout en vie naine ne soit pas trop important. Un siège de longue durée permettrait peut-être à des renforts ennemis de parvenir jusqu'à la cité et de les aider à briser le siège. Pire, il semblait que des puissances étrangères rôdaient dans les abords de la cité. Une intervention non désirée pourrait mettre à mal des semaines d'efforts.

De tout le monde connu était arrivé d'autres frères nains, héritiers de l'antique citadelle, ils s'étaient mis en marche quand ils avaient appris que la puissance des peaux vertes vacillait et que quelques coups de plus pourraient leur restituer leur bien et leur honneur.
Kurtag Ekkrundgamlin; fils de la lignée de l'ancien haut roi d'Ekkrund menait lui même sa garde prétorienne d'anciens vers son héritage pour le réclamer ou mourir en le faisant.


Alors survint la bataille dans les tunnels antiques qui avaient étés l'habitat des Nains puis de leurs ennemis durant des siècles. Les zones étroites et truffées de pièges ne permirent pas aux meilleurs plans nains de se réaliser.

Les gobelins usèrent en nombre de leurs stratagèmes hautement autodestructeurs. Envoyant, monstres écumants et bondissants, camarades drogués, assassins et flèches empoisonnées...
Tout cela eut plus ou moins de succès, tuant beaucoup de Nains mais ne mettant pas à mal leur haine féroce.
C'est d'ailleurs grâce à l'ingéniosité, la précision et la ténacité que les fils de Grugni parvinrent à prendre le dessus. Abattant méthodiquement leurs ennemis les uns à la suite des autres. Même les massifs orques noirs ne purent rivaliser et furent écrasés par les Nains en colère.

Quelques peaux vertes avaient bien pu fuir mais la plupart étaient morts ou blessés et ils seraient achevés sous peu. Beaucoup étaient morts pour cet exploit mais cela ne le rendait pas moins héroïque.

Ekkrund était nettoyée de sa vermine. Ekkrund était naine à nouveau.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Lun 15 Déc - 10:14

Ecumes de rage.


Le golfe noir. Quelque peu rocailleux, peuplés par des monstres marins et dangereux à la navigation, c'était pour le contrôle de cette zone qu'allaient s'affronter les puissances du Sud de la Tilée et des principautés frontalières.

Plusieurs camps étaient présent.
Luccini auguste cité humaine s'était targué depuis des années de posséder un contrôle total sur l'embouchure du fleuve sanglant via des redoutes d'artilleries positionnées des deux côtés du bras de mer. Sa politique maritime lui avait ramené honneur, gloire et richesse.

Les Nains de Barak Varr, seuls de leur peuple qui arpentent les mers. Ils assurent ainsi la sécurité de leur bastion ainsi qu'une protection de leur commerce et une assise importante dans la région.

Les pirates de Sartosa avaient aussi été invité à se joindre à l'affrontement. Premièrement contacté par les sombres elfes, ils avaient été convaincu à l'aide de moulte deniers de changer de camp durant l'affrontement. Dans leur coeur épris de liberté, un peu de corruption pécuniaire valait mieux que l'esclavage et la mort.

Les skavens affichaient ainsi leur grand retour sur la scène politique. Les plans du Rat Cornu misaient sur une défaite humaine sans précédents ainsi que la capture d'un butin non négligeable...

Les druchïs de Nagaroth menaient ici leur guerre de conquête et tentaient de contrôler la zone. Leurs succès sur la terre et leur langue bien pendue les avaient mis dans des conditions idéales pour qu'en n'engageant les deux tiers de leur armada, ils puissent tenter ici d'emporter un succès majeur qui les laisserait maître des mers.

Les Asurs tentaient ici par quelques rapides actions d'affaiblir leurs ennemis. Leurs espoirs, que les humains perçoivent la nature réelle de la menace et s'occupent de leurs frères maudits en priorité. Tout était possible pour eux même si ils savaient qu'il faudrait compter sur leurs compétences nautiques supérieures et leur sens inné de la préparation et de l'initiative stratégique.


Le combat s'engagea proche de deux des forts côtiers de Luccini. Conscient de la nature très importante de l'engagement à venir, plusieurs navires de moindre taille furent également armés pour rejoindre la flotte.

Les différents protagonistes apparurent suivant différents angles. Il semblait que les Asurs prendraient l'initiative en se lançant dans une attaque impromptue sur les skavens ainsi qu'en tentant de séparer en deux la flotte des Druchïs.

La manoeuvre n'échoua qu'en partie. Le dragon des mers, navire amiral ne réussit pas à prendre le dessus dans un échange de tir l'opposant au monstre marin skaven. Perdant une nef dès le début de la confrontation, les Asurs étaient mal engagés.

Confiant en leur supériorité numérique, les elfes noirs progressèrent avec leurs alliés. Ils laissèrent les skavens affronter leur destin et ne leur portèrent que peu de secours. L'important pour eux était d'envoyer par le fond les navires humains.
Le plan était en passe de fonctionner quand vint la trahison des pirates sartosiens qui agissaient là pour leur liberté. Immobilisant l'arche noire pendant un très long échange de tir suivi d'abordages appuyés par Luccini. L'énorme île flottante finit par s'abimer dans les flots du golfe noir.
Les monstres marins étaient pendant ce temps défait par le plus grand navire de Luccini.

Le dernier navire haut elfe finit par être coulé par les Nains, non sans qu'un cotre n'ait ouvert les hostilités à leur égard dans un premier temps.

Les blessures étaient nombreuses et une partie importante des navires réquisitionnés par la cité tiléenne gisaient maintenant au fond des eaux mais leurs vis-à-vis n'existaient plus.
Les druchis prudent firent faire demi tour à leurs réserves avant de les engager en pure perte dans un affrontement trop défavorable.
Les quelques bateaux d'intendance des Asurs prirent la fuite en faisant toute voile vers un localisation proche sur la côte du golfe...

Nains, pirates mercenaires et défenseurs de Luccini pouvaient fêter leur victoire.
Nombre de monstruosités marines, d'inventions démoniaques et d'elfes aux prouesses martiales dangereuses avaient été annihilé en cette journée d'affrontement.

Des nefs de moindre importance prirent le temps de fouiller les décombres des embarcations ennemies. Coulant à boulets rouges les esquifs des survivants. Les Nains agressés par les elfes fournirent le soutien aérien nécessaire pour parachever les fouilles et la poursuite.
Les skavens mutants terriblement haïs ainsi que les elfes de toute allégeance furent abattus sans pitiés dans ce qui tourna jusqu'à l'arrivée du crépuscule en une purge sanglante.
Les pirates draguèrent également la zone en recherche de butin, les richesses des flottes vaincues leur avaient été offertes en paiement de leur forfaiture.
Quelques officiers elfes fortement trempés furent invités pour être exécutés sur les navires des princes Luccini.

L'amiral corsaire de la flotte elfe noir put ainsi subir vingt et trois supplices en rédemption de ses actions de guerre envers le protectorat maritime.
D'autres n'eurent à la place que la chance de finir en trophée sur quelques mats.

Manaan souriait ses enfants des profondeurs seraient grandement nourris et le sang et le carnage ayant recouvert l'écume avaient satisfait sa nature belliqueuse.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Sam 24 Jan - 9:30

Une ère de héros et de félons.


Les principautés frontalières vivaient à l'heure de la guerre.
Civils, nobliaux aux faibles pouvoirs, gredins et peaux vertes lâches vivaient au rythme des conquêtes et du mouvement des armées.
Encore une fois, les troupes étaient en marche et se dirigeraient vers des objectifs connus de seuls quelques généraux ou dieux occultes.
L'épée serait levée et ce qui est sacré pour les uns ne sera que butin et pillage pour les autres...
Les alliances étaient fluctuantes, en secret nombre de responsables s'étaient rencontrés ou avaient échangé des missives et autres présents.
Ces démarches allaient-elles rester veine ou amèneraient-elles un changement de l'équilibre des forces en présence.

Les plus folles rumeurs circulaient.
On savait les elfes partout et dans un nombre défiant toute concurrence. Qui avait bien pu les faire venir d'aussi loin dans le monde et dans quel sombre dessin?
Des pillards servant les Dieux sombres créaient une nouvelle zone de terreur au Sud des terres balafrées y amenant leurs croyances mais aussi la corruption fidèle à leurs idéaux.
Les Nains, au mépris des pertes, s'ingéniaient à faire renaître leur gloire passée en traquant toutes peaux vertes qu'ils apercevaient. Mais leur quête aurait-elle un jour une fin?

Les terres pleuraient sous le passage des bottes ferrées mais aussi sous la pression des énergies colossales charriées par les vents de magie en furie... De très loin, on observait la zone des conflits et il serait bientôt temps pour ceux qui attendaient dans les ténèbres d'intervenir.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Jeu 29 Jan - 20:13

Salle du trône de Mortenscholm



Le prince faisait les 100 pas ayant délaissé son trône.
Les récents événements avaient fait vieillir le souverain. La tension, la peur mais aussi les luttes intestines continuelles qui émaillaient les différentes factions de sa cour.
Tout cela épuisait mais rendait aussi sage et expérimenté. Si le prince parvenait à rester sur le trône en choisissant une faction victorieuse son règne sera long et salué par tous... dans le cas contraire, les maigres remparts de la cité n'arrêteraient sans doute pas une armée digne de ce nom.

Le doyen des druides était présent aussi, s'appuyant difficilement sur son bâton de lumière. Lui avait pour ainsi dire perdu de sac superbe après avoir connu deux trahisons et des blessures terribles qui auraient abattues une plus frêle personne.

Le chef des guildes des marchands se taisait, il aurait plusieurs fois fait évacuer ses entrepôts et ses marchandises mais le prince et la garde l'en avait dissuadé de manière musclée... il ruminait.

Complétant l'assemblée, le prêtre d'Ulric et de Manaan ainsi que  le Jarl Gardickson commandant en chef des armées de la cité.

Ce fût Gardickson qui prit la parole en premier:

"Mon seigneur, membre du conseil, doyen!
Nous n'avons que trop attendu Aldernidius le conseiller personnel du Graf.
Il devait être là depuis une heure et nous ne pouvons plus attendre pour répondre à ce pli"


Le prince fulminait, l'attente, le doute et maintenant l'insulte.
Aldermidius avait promis de revenir au plus vite de son expédition en forêt. Il en ramènerait des alliés, avait-il dit et également de quoi mettre en exaltation les sens de son seigneur.
Pourquoi diable n'était-il pas là... Qu'importe, il avait peut-être fui devant les elfes. Restaient là les brutes, les fidèles ou ceux trop bornés, cupides ou stupides pour prendre la mesure des menaces pesant sur la cité.

"Vous avez raison" dit le prince en prenant place sur son trône couvert de fourrures.
"Aldermidius a sûrement fui! Qu'il soit connu qu'il est désormais recherché en nos domaines. Tout renseignement permettant sa capture sera récompensé de 10 talent d'or".

Tous écarquillèrent les yeux à cette annonce, le prince se défaisait là bien vite d'un embarras délicat. Son ancien proche conseiller avait orienté sa politique d'attente et maintenant que les armées elfiques encerclaient la cité, le souverain semblait changer d'avis.

Le doyen des druides prit une profonde inspiration: "Les elfes sont à nos portes, vous connaissez mon avis sur eux, il ne faut pas un seul instant leur faire confiance. Le cercle de pierre est libéré des séides du chaos mais nul ne sait encore ce qu'en feront les Azurs"

Le prêtre d'Ulric coupa le druide "Nous aurions dû attaquer bien avant, exploiter notre victoire et chasser nos ennemis les uns à la suite des autres, tel le loup qui accule et défait ses proies tant qu'elles sont faibles et à sa portée"
Le commandant des forces armées s'imposa pour rectifier le prélat. "Ce qui n'a pas été fait n'est plus matière à discuter!
Il est trop tard, Alderinius nous a tous leurré pour un maître abject dont nous ne connaissons pas le nom.
Nous devons désormais faire front."


Le prince opina du chef saluant l'intervention de son chef militaire.
"Mhmm, deux factions elfes sont proches de nous.
Soyons logiques avec nous même! Ne changeons rien à notre politique. Prendre un mauvais parti pourrait nous coûter grandement. "


Une petite forme qui parlait peu s'avança alors. D'une voie caverneuse, il exposa ses arguments.
"Les elfes sont le mensonge et la duplicité!
Karak Izor est avec vous messeigneurs. L'Empire Nain est plus que jamais en marche vers son renouveau.
Un throng est prêt à descendre des montagnes si vous agissez en accord avec la volonté de notre Haut Roi."


Le prince n'aimait pas le ton trop impérieux du Nain mais avait-il vraiment le choix en ces conditions particulières.
"En combien de temps, serez-vous ici pour défendre la zone? Maître Nain et quelles seront les conditions que vous nous forcerez à honorer"
"Un Nain attend des paroles données sur l'honneur monseigneur, nous voulons que vous solutionniez la corruption de la terre qui sévit à l'Est d'ici, que vous ne vous courbiez face à aucuns elfes et que vous fassiez cause commune avec notre peuple contre l'engeance maligne du Chaos!!!! Il nous faudra deux semaines pour être en ville mais les éléments avancés seront ici dans moins d'une huitaine!!!"

Le doyen des druides poussa un soupir de soulagement, enfin un allié fiable et dur comme le roc. Se laissant prendre par son émotion, il ne sut réprimer son envie d'en dire plus.
"Ainsi le serment de vos pères sera aussi honoré monseigneur! Le cercle de pierre pourra être repris très vite une fois les Nains ici pour nous aider dans la défense de la cité"

Le prince allait sans doute sauver son domaine si le temps le lui permettait, des affrontements viendraient également mais survire dans sa position vaudrait bien quelques sacrifices.

"Faites venir mon scribe, nous allons répondre à cette dame avec l'auguste fureur d'Ulric notre père".

Levant son bras et fixant les gardes pour reprendre son cri de guerre le prêtre s'exclama :
"Gloire à Ulric"
Les gardes, le jarl, le doyen et le prince reprirent en coeur le crédo qui les guiderait peut-être vers leur destinée. Le marchand se contenta d'aller quérir le scribe.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Mar 17 Fév - 16:35

Principautés frontalières.


Les armées étaient en marche.
Chacune ayant son propre but et objectif.
Les rois et princes priaient leurs dieux voir quelques cultes interdits afin d'attirer sur eux la bénédiction qui écarterait au loin une des menaces principales de la région.

Les seigneurs elfes partaient en guerre.

Le seigneur naggarothi du Bastion Désolé bien qu'ayant perdu un peu en superbe suite à la destruction de ses navires parcourrait les côtés avec sa puissante force armée.
De tous les seigneurs partis en quête, il avait su s'établir un immense territoire et il comptait abuser des ressources que tout cela lui procurait.
Vainqueur des gobelins indépendantistes et ayant réussi un coup magistral face aux batteries côtières de Luccini. Tous se demandaient quel serait la prochaine action d'éclat surprenante des drucchis.

La Dame de Lothern complétait ce duo. Parjure, menaçante et combattive.
Elle avait affronté les disciples des Dieux sombres par deux fois sans pourtant sombrer dans une folie totale. Sa puissante garde prétorienne de maître du savoir de Hoeth avait prouvé à tous que la réputation pour eux n'était point imméritée.
La Dame ne semblait pas compter ses pertes et volait littéralement d'affrontements en affrontements ramenant toujours plus de troupes qui pouvaient combattre et tomber sur l'autel de khaine.
Mais où irait la Dame, prendre Mortenscholm qui l'avait déjà repoussé ou s'attaquer à d'autres cités ou ennemis?
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Sam 28 Fév - 19:13

13 !!!

C’était le nombre de coups dont avait lugubrement résonné la cloche.

13 !!!

C’était le nombre de victimes sacrificielles qui se vidaient encore de leur sang en bas de l’autel impie.

13 !!!

C’était le nombre de devins gris qui officiaient la cérémonie dans ce temple désacralisé sous les montagnes.

13 !!!

C’était encore le nombre des « notables » invités à voir ce que révèlerait l’avatar de la vermine.

13 !!!

Ce furent encore les longues minutes qui s’écoulèrent alors qu’une fumée verdâtre et nauséabonde envahissait les lieux.
Quand celle-ci se dissipa la peur palpable laissa la place à une créature issue de l’imagination infernale des êtres des profondeurs. A moitié rat à moitié démon, la chose qui apparaissait était une atteinte à la nature et à l’esthétique. Puissante, élancée mais vermineuse et abjecte à la fois. Une immense vouge se tenait dans ses mains griffues alors que des cornes semblables à celles des plus puissants béliers  ornaient sa tête.
D’une voix profonde et ténébreuse l’avatar prit la parole.

« Ainsi, vous m’avez appelé !!! »
L’assemblée tremblait et l’odeur de la peur envahissait le complexe sous-terrain. Un seigneur de guerre pensa même à inviter ses gardes du corps histoire de se sentir plus en sécurité.

« Vous êtes faibles et vous avez besoin de moi ! »
Un devin gris plus hardi que la masse de ses congénères s’approcha doucement de la créature tout en commençant à s’agenouiller comme pour attirer l’attention et ensuite prendre la parole.

« Notre maître croit que vous avez trop tardé mais je confesse que votre choix a sans doute été judicieux…c’est moi que vous avez fait venir »
Le prophète proche retint sa langue, la peur, le respect et le doute inclinait en lui cette posture.

« Je suis Geeerklisch, le maléheur !!!  J’ai pris vos offrandes non pour notre protecteur et maître mais bien pour moi-même. L’essence de dragon me permettra d’arpenter le monde pendant 13 lunes. Durant cette période, vous me conduirez vers la surface et nous agirons pour la ruine ! »

Plusieurs chefs de guerre sortirent des armes comme pour les présenter à un nouveau suzerain et ainsi accorder fidélité et soumission à l’entité des abysses.

«Faites moi part de l’avancement de vos plans après cela nous préparerons ensemble la suite des opérations ! »
Le prophète commença son explication donnant des informations pour qu’on amène une carte de la région et des effectifs disponibles. Les 13 heures suivantes furent le temps de la réunion.
Quand celle-ci fut enfin terminée, les skavens avaient objectifs, plans et directives. Ils émergeraient bientôt à nouveau du monde des sous-sols pour faire aboutir leur complot millénaire.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Jeu 26 Mar - 14:30

Une souillure bannie.
La menace était maintenant éloignée.
Les deux armées elfiques s’étaient rencontrées au loin et l’une avait été annihilée.
Pour les dirigeants de la cité libre de Mortenscholm, le signal avait été fort et depuis longtemps probant.
Les elfes n’en voulaient qu’à leurs combines et les renforts nains avaient permis de faire une sortie hors de l’enceinte de la ville.
Le Jarl commandant les troupes avait rapidement repris le contrôle du territoire qui bien que corrompu était exempt de toute présence d’ennemis nuisibles ou dangereux. Il suffisait donc d’ouvrir l’œil et de se méfier de la végétation, des constructions inhabitées ainsi que de tout ce qui pouvait changer de forme ou choquer un œil saint et bienveillant.

Le doyen des druides semblait fort affaibli, son corps jadis si puissant donnait des signes évidant d’épuisement. Il demanda même à être transporter sur une civière pour le dernier tiers de la distance à parcourir jusqu’au cercle druidique.

La situation sur place était consternante une partie de la superstructure de pierre avait été abattue par on ne sait quel maléfice. De nombreux glyphes de protection avaient été maquillés par la souillure des adeptes des Dieux de la ruine. L’endroit était nettoyé mais il persistait sur place une corruption palpable. Ce qui avait été une faille entre deux dimensions en tout opposée était maintenant comme encore imprégnée fortement par ce contact délétère.

Demandant l’aide et la foi de l’assistance, le druide officia du mieux qu’il put. La tâche de rendre à ces lieux leur majesté de naguère relevait du colossal. Les arbres à la circonférence millénaire avait été abattu et le sacré de l’endroit s’était envolé.

Pourtant, le rituel se mit en place, petit à petit. Quittant son brancard pour se mettre péniblement sur ses pieds. Il dut prendre appui sur son sceptre de fonction alors que deux solides gaillards, le plaçait sur ses jambes. Invoquant faiblement de la paume de la main dans une chorégraphie arcaniste le signe de son vent, le vieillard gagna progressivement en vigueur. Ses muscles ballants se regonflèrent comme sous un rapide afflux de sang et vie le parcourrait entièrement. Les iris de ses yeux prirent les formes de celles des terribles félins du Sud tandis que ses cheveux devenus vieux et filasses reprenaient la forme de la crinière hérissée d’un étalon au grand galop.
Psalmodiant péniblement, la voix faible et mourante ne fit que gagner en force et profondeur.
Les pierres elles même vibraient alors que l’enchantement prenait forme. Prenant un éclat verdâtre ou brun pâle. Les mousses et les lichens survivants aux profanations chaotiques ondulaient comme de plaisir.
Le site reprenait ses droits et la souillure s’estompait. Les graffitis chaotiques uns à uns disparurent comme lorsque l’on lave une vitre de ses saletés.
Le druide donna alors un signal et un imposant bloc de pierre fut dressé à nouveau dans l’alignement qui avait été celui de son prédécesseur abattu par la sauvagerie des peuples en guerre.

Le doyen avait à nouveau la force de l’âge et son aspect datant de plusieurs saisons auparavant.
Les endroits encore souillés seraient bientôt purifiés alors que les énergies chaotiques et ténébreuses seraient chassées vers le grand Nord dont elle n’aurait jamais dû partir.

Le prince de Mortenscholm avait ainsi accompli son premier serment.
Il lui restait encore à répondre à un courrier d’un voisin dans le besoin… il hésitait, risquerait-il son rang de grande puissance régionale pour un peu plus de gloire, nul doute que le prochain conseil serait animé.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Valmir le Sam 25 Avr - 20:11

Assauts imminents!!!



Le temps de préparatif était depuis longtemps dépassé.
Les 4 puissances nouvellement arrivées sur l'échiquier de pouvoir des principautés et terres arides avaient transformé pour longtemps toutes les constantes passées.

Les Nains avaient vécu un renouveau sans pareil, trouvant le moyen d'étendre leurs domaines tout en chassant l'ennemi orque d'une de leur ancestrale citadelle.
Les clans avaient payé cher cette reconquête dans le sang et les combats mais les victoires étaient plus nombreuses que les pertes consenties.
Cependant dernièrement, le souffle des Dieux sombres s'était rapproché du nouvel empire en constitution et le coeur même du domaine était désormais menacé.
Les fils de Grugni comme à leur habitude prirent le temps de fortifier leurs domaines et d'affuter leurs lames.

Les Asurs fidèles à leurs habitudes avaient également préparé une expédition sur le continent.
Vite, ils comprirent que face à eux, il y aurait des murs d'hostilités, ils se préparèrent donc à délaisser leur habituelle diplomatie pour combattre et imposer leurs vues.
Il y eut plusieurs déconvenues tant devant les remparts de la cité humaine de Mortenscholm que dans l'impasse qui opposa l'armée aux forces des Dieux sombres.
Pire encore, alors qu'ayant connus des combats nombreux et harassants une force de Druchii fonça sur eux sur mer et sur terre.
Les revers combinés au manque d'alliances forgées avec les peuplades indigènes mirent en déroute l'expédition qui préféra prendre le maquis plutôt que d'oser affronter à nouveau à armes égales ses adversaires.

Les forces de la ruine et la destruction étaient arrivées depuis les terres dévastées et faisaient vivre les principautés au rythme des dépravées orgies de Slaanesh la divinité des plaisirs et de la débauche.
Militairement, la conquête d'un antique réservoir d'énergie magique avait permis d'invoquer des antités du warp et d'affronter avec de la masse nécessaire d'autres puissances de ce monde.
Les combats furent rudes face aux protecteurs de la nature et aux elfes mais jamais les pillards ne furent mis en déroute et ils purent continuer leurs dépravations.
Fidèle aux inspirations venues des murmures fous des démons, ils trahirent le pacte qui avait été créé avec les Nains pour maintenant menacer leur citadelle.

Enfin les Druchiis avaient su prendre beaucoup de reculs lors des événements n'apparaissant que pour répandre le sang d'ennemis qu'ils jugeaient faibles et à leur portée.
Il n'y eut que sur Mer qu'ils furent vaincus par des ennemis plus nombreux et mieux préparés. Ils volèrent de victoire en victoire jusqu'à porter désormais leur ire face à un dernier adversaire qui allait subir toute la fureur de Khaine.

Les prochaines semaines verraient ces 4 puissances extérieurs tenter de vaincre et conquérir encore. Tandis que les forces des montagnes et des sous-terrains émergeront de même pour s'affronter une fois de plus sous les yeux des Dieux Sombres.
avatar
Valmir

Messages : 537
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 36
Localisation : Ath
Humeur : Battle, battle, baaaattle!!! Vous avez peur hein!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de campagne.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum